Tennis: les Cheminots Saint-Ghislain et le TC Dour prolongent leur saison d’été

Gauthier Carlier peut continuer à pratiquer sa passion.
Gauthier Carlier peut continuer à pratiquer sa passion. - Facebook

Début novembre, l’AFT annonçait que, malgré les nouvelles mesures sanitaires, la pratique du tennis était toujours autorisée à l’extérieur, à condition d’être maximum quatre sur le terrain et de respecter la distanciation physique de 1m50. Mais à cette époque de l’année, le tennis se pratique quasi uniquement en salle. La majorité des clubs de la région est donc à l’arrêt et peut seulement donner cours aux moins de 13 ans.

Des matricules permettent toutefois encore à leurs membres d’utiliser les courts extérieurs. C’est le cas du TC Dour et des Cheminots. La raison est simple : leurs terrains ne sont pas en terre battue classique mais en synthétique. « Nous pouvons y jouer en toute saison, même l’hiver », explique Gauthier Carlier, secrétaire du club dourois. « Le seul problème est que la balle prend l’humidité quand on joue en début de soirée ou tôt le matin. Sinon, il n’y a aucun inconvénient. »

Impossible sur des terrains en terre battue

Même son de cloche au TC Cheminots. « Sur nos terrains, le rebond est toujours correct, même en hiver », commente le secrétaire Yves Faure. « Et les courts ne demandent pas d’entretien. Si nous avions des terrains en terre battue, ça n’aurait pas été possible. La terre battue devient trop molle en hiver et c’est injouable. »

Généralement, en début de saison d’hiver, ces deux clubs retirent les filets de leurs courts extérieurs. Mais ils ne l’ont toujours pas fait cette saison. Ça permet à leurs membres de continuer à taper la balle. « Cette année, les courts extérieurs seront accessibles tout l’hiver », prévient même Yves Faure. Et grâce à la météo clémente, les terrains sont très souvent occupés. La situation est identique à Dour. « Tous les jours, c’est quasiment complet », résume Gauthier Carlier. « Nous avons toutefois limité l’accès aux courts de 8 à 17h pour préserver le matériel. »

Cette prolongation ne coûte rien

Mais les responsables du club dourois ne savent pas encore si, comme aux Cheminots, leurs courts resteront accessibles tout l’hiver. « Même s’il gèle, les terrains restent praticables. Le club d’Utrecht aux Pays-Bas a les mêmes courts que nous. Et on y joue tout le temps, même l’hiver. Mais les bancs et les filets vont s’abîmer en restant dehors. À un moment, nous dirons peut-être stop. »

Pour les membres dourois et saint-ghislainois, cette prolongation ne coûte rien. « C’est une petite compensation car nos membres, qui ont réservé une heure en salle, ne peuvent pour l’instant pas jouer », note Yves Faure. Gauthier Carlier considère plutôt ce prolongement comme une compensation par rapport au début tardif de la dernière saison d’été. « Avec le coronavirus et le premier confinement, nos affiliés n’avaient pu jouer qu’à partir de mai. Ils récupèrent aujourd’hui les deux mois qu’ils ont perdus. »

N.E.

La Volée à Frameries: à l’arrêt total

À l’inverse des Cheminots et de Dour, le club de la Volée à Frameries est à l’arrêt complet et n’a même plus le droit d’organiser des cours pour les moins de 13 ans. Par arrêté de police, la commune de Frameries a en effet suspendu les manifestations, compétitions et entraînements sportifs sur son entité jusqu’au 13 décembre. « Au vu de la météo, nous avions pensé permettre à nos membres de rejouer dehors, mais ce projet a été annulé quand nous avons reçu le mail de la commune », raconte Dany Boutique, le président du club framerisois. « Nous avons également dû stopper nos cours pour les plus petits. »

Cette fermeture aura de nouveau un impact sur les finances du matricule. « Cette annonce a été un nouveau coup de massue. Impossible pour nous de rembourser les parents des enfants dont les courts ont été stoppés. Nous ne comptons actuellement aucune recette, mais il y a toujours des frais à payer. Nous défalquerons cependant les sommes perdues lors du prochain cycle d’entraînements. Ça va donc représenter un nouveau manque à gagner. »

La Volée craint aussi de perdre des membres. « Certains vont peut-être se diriger vers les clubs voisins où les courts pour les moins de 13 ans peuvent toujours avoir lieu. »

N.E.

Aussi en Sport régional