Theo Francken: «Notre politique migratoire, c’est la cata!»

Asile: Theo Francken ne jure que par le modèle australien.
Asile: Theo Francken ne jure que par le modèle australien. - AL

Quelle est votre appréciation du travail de votre successeur, le secrétaire d’État Sammy Mahdi ? Fait-il de bonnes choses ?

À partir du moment où ce modèle ne peut pas fonctionner, sa politique ne peut qu’être catastrophique. Le problème est l’absence de contrôle sur nos frontières extérieures (au niveau européen, NdlR). On continue à stimuler l’immigration illégale. Il faut changer de paradigme : donner un droit de séjour après une arrivée illégale en Europe, cela ne peut pas marcher !

► L’interview exclusive de Theo Francken c’est ce samedi dans votre journal et sur nos éditions digitales  !

Tous ceux qui arrivent sont-ils alors des illégaux ? La Convention de Genève impose d’offrir l’assistance à ceux qui fuient le danger ?

Ce n’est pas ce que je dis. Nous devons protéger ceux qui sont dans les conditions pour demander l’asile, mais nous devons le faire hors d’Europe, en Afrique du Nord (Tunisie, Maroc, Égypte…). Nombre de ces demandeurs d’asile veulent juste être en Europe, légalement ou illégalement, peu importe. Avec ce que cela suppose : des milliers de dollars donnés à des trafiquants, des gens qui se noient en Méditerranée, etc. On restera forcément un Eldorado, vu que notre continent est le plus riche.

► Retrouvez l’interview complète de Theo Francken dans votre journal chez votre libraire ce samedi 15 mai, et sur nos éditions digitales  !

Notre sélection vidéo
Aussi en Politique