Pas de JO pour Justin Gatlin, Trayvon Bromell et Alysson Felix qualifiés pour Tokyo

Pas de JO pour Justin Gatlin, Trayvon Bromell et Alysson Felix qualifiés pour Tokyo
AFP

Le sprinteur Trayvon Bromell a remporté la finale du 100 m aux sélections américaines d’athlétisme, dimanche à Eugene (Oregon), assurant sa présence aux Jeux de Tokyo, tout comme Alysson Felix qui vivra une cinquième olympiade après avoir obtenu son sésame sur 400 m.

Agé de 25 ans, Bromell s’est imposé sur la ligne droite du Hayward Field en 9,80 secondes. Il a devancé Ronnie Baker, deuxième en 9,85, et Fred Kerley, troisième, en 9,86. Justin Gatlin, quant à lui, a échoué dans sa quête d’une quatrième participation aux Jeux olympiques à l’âge de 39 ans, terminant à la huitième place en 10,87.

Cette qualification valide une première partie de saison remarquable pour Bromell. D’autant que cet athlète revient de loin : victime d’une rupture à un tendon d’Achille en finale du relais 4x100 m à Rio en 2016, il a ensuite connu une succession d’autres graves blessures qui ont failli l’obliger à stopper sa carrière.

Mais 2021 l’a vu revenir en trombe. Début juin, il a ainsi réalisé la meilleure performance mondiale de l’année en 9,77 secondes. A présent, un plus grand défi l’attend sur la ligne droite de Tokyo où il tentera de monter sur la plus haute marche du podium, afin de faire oublier l’image terrible de sa sortie sur un fauteuil roulant après sa blessure à Rio.

L’autre qualification notable du jour a été obtenue par Allyson Felix, qui a pris la 2e place du 400 m après une course courageuse. L’athlète de 35 ans semblait à la dérive dans la dernière ligne droite, mais elle s’est arrachée pour remonter à la deuxième place en 50,02 secondes, derrière la gagnante Quanera Hayes (49,78).

Harrison convaincante

« J’ai dû me battre pour en arriver là, mais je sais me battre, et c’est ce que j’ai fait jusqu’à la fin », a déclaré Felix après la course.

Elle disputera à Tokyo (23 juillet-8 août) ses cinquièmes Jeux consécutifs. Seule athlète de l’histoire à avoir remporté six médailles d’or olympiques, elle tentera de gonfler sa collection, avant de prendre sa retraite.

Dans les autres finales du jour, Michael Norman a remporté celle du 400 m pour décrocher son premier billet olympique, en 44,07 sec. Michael Cherry a terminé deuxième (44,35) et Randolph Ross troisième (44,74).

Keni Harrison, détentrice du record du monde, a elle été très convaincante sur 100 m haies, remporté en 12,47 sec. De quoi faire oublier son cuisant échec des précédentes sélections en 2016 où elle n’avait pas réussi à se qualifier pour les jeux de Rio, après une sixième place en finale.

Brianna McNeal, qui a remporté l’or en 2016 en son absence, a terminé deuxième de la finale de dimanche (12,51). Christina Clemons a terminé troisième (12,53). La participation de McNeal aux sélections prête à controverse puisque l’athlète de 29 ans est sous le coup d’une suspension de cinq ans pour violation des règles antidopage et n’a été autorisée à courir à Eugene que parce qu’elle est dans l’attente d’une décision du Tribunal arbitral du sport.

McNeal, qui a purgé une suspension d’un an en 2016 après trois manquements aux règles de localisation, pourrait être exclue de l’équipe américaine si son appel est rejeté.

Aussi en Athlétisme