30 mois de prison requis par le parquet de Charleroi contre un dealer d’héroïne

30 mois de prison requis par le parquet de Charleroi contre un dealer d’héroïne

Le prévenu est suspecté d’avoir détenu et vendu en association de l’héroïne, entre le 1er mars et le 25 juin 2021. Mouad F. avait été interpellé le 24 juin dernier à Châtelineau. « La zone de police locale a été informée d’un possible trafic d’héroïne. Après des observations positives, le prévenu a été interpellé », a précisé le ministère public. Les policiers avaient découvert onze grammes d’héroïne et 250 euros dans la voiture utilisée par le prévenu. « Une autre perquisition a été menée dans son appartement à Ciney. On y a découvert 2.900 euros. »

Dès la première audition, Mouad F. a admis avoir détenu et vendu de l’héroïne. Le prévenu a expliqué avoir été recruté dans un café à Charleroi. «Le recruteur m’avançait la marchandise, car je n’avais pas d’argent et j’étais chargé de vendre la drogue et de lui ramener l’argent du trafic.» En échange, Mouad F. obtenait entre 200 et 300 euros. « J’envoyais l’argent à ma femme et à mes jumeaux qui sont restés en Italie », a expliqué Mouad F.

Le substitut du procureur Bury a requis une peine de 30 mois de prison, affirmant que le prévenu a vendu dans le cadre d’une association. « Il y a une association puisqu’on l’a recruté et on lui a fourni l’adresse pour se fournir en marchandise. Le prix de vente était également fixé par le recruteur et ce dernier a même donné une liste de clients au prévenu. »

Me Yasmin Cigna, à la défense, a plaidé un sursis probatoire en contestant la circonstance d’association. Jugement le 13 août.

Notre sélection vidéo
Aussi en FAITS DIVERS