Un passant innocent touché aux fesses dans une fusillade à Saint-Josse

Illustration
Illustration - Belga Image

La fusillade s’est déroulée lundi vers 19h00 à la suite d’un vol avec violence commis juste avant, mais dont les circonstances exactes ne sont pas encore claires. Il y aurait eu une bagarre puis un homme a sorti une arme à feu et a tiré à deux reprises. Une première balle a été tirée en l’air et la seconde a touché un passant. Celui-ci a reçu un projectile au niveau du postérieur.

La victime a été transportée à l’hôpital pour y être soignée, mais ses jours ne sont pas en danger. Par ailleurs, la police a arrêté cinq suspects. L’arme à feu utilisée a été saisie, de même que les images des caméras de surveillance de la zone où les faits ont eu lieu.

« Des incidents graves se sont produits hier, mardi 7 septembre en début de soirée dans le quartier Nord qui couvre les territoires des communes de Schaerbeek et Saint-Josse-Ten-Noode. Des bagarres ont éclaté semble-t-il entre migrants, riverains et commerçants. Ces incidents sont significatifs de la forte pression que subissent les riverains et les commerçants du quartier depuis plusieurs mois : transmigrants à la recherche de quelques moyens de subsistance avec des comportements inciviques, harcelants voire délictueux, vendeurs de drogues, SDF, personnes imbibées d’alcool… », avancent les communes de Saint-Josse et de Schaerbeek où les faits se sont déroulées.

« Les tensions sont nombreuses dans ce quartier depuis longtemps et les deux communes n’ont de cesse d’interpeller les ministres qui se sont succédés à l’Intérieur et les secrétaires d’état à la migration » déclarent Cecile Jodogne, bourgmestre ff de Schaerbeek et Emir Kir, Bourgmestre de Saint-Josse. « Nous n’avons eu jusqu’à présent que peu d’écoute pour les renforts de la police fédérale au niveau de la gare du nord et pas plus pour enfin trouver une solution pérenne à la question de la prise en charge des transmigrants » concluent-ils. «Nous ré interpellerons à ce sujet Madame Verlinden, Ministre de l'Intérieur et Monsieur Mahdi, Secrétaire d’Etat en charge de la migration ».

« Les communes de Schaerbeek et Saint-Josse ont demandé à la zone de police POLBRUNO de mettre en place une série d’actions policières pour apaiser le quartier » précise encore les deux Bourgmestres. « Des actions avec un dispositif important ont été menées ce mardi matin également. Elles visaient ici le trafic de stupéfiants et se sont soldées par des résultats positifs mais cela ne suffit pas ». Les communes renforcent la présence des acteurs de terrain actifs au niveau de la sécurité, de la cohésion sociale et de la propreté mais restent limitées dans leurs moyens d’action.

C’est dans ce cadre également que les deux communes ont décidé d’adopter dans leurs Conseils communaux dans les prochaines semaines un règlement général de police spécifique pour interdire la consommation d’alcool sur l’espace public dans ce quartier.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES