Les visites à l’hôpital Vivalia d’Arlon sont temporairement interdites!

L’hôpital d’Arlon est mis sous cloche.
L’hôpital d’Arlon est mis sous cloche. - M.D.

Deux unités de l’hôpital d’Arlon – en gériatrie et en hémato-onco-néphrologie – sont touchées actuellement par des cas d’infection et ont dû être fermées. « Cinq patients en tout ont développé le Covid-19 au sein de l’hôpital. Trois en gériatrie et deux en oncologie. Cela nous amène à prendre des précautions pour éviter que le virus circule », confie le directeur médical Pascal Pierre.

La décision d’interdire les visites vise à diminuer le risque d’importation de nouveaux cas extérieurs et la contamination de nouvelles unités. « Notre objectif est ainsi de protéger toutes les personnes dans l’hôpital, tant les patients que nos équipes. Certaines visites restent malgré tout autorisées : les parents en pédiatrie et le papa ainsi que les autres enfants en maternité. Les consultations sont maintenues mais nous demandons aux personnes de venir seules sauf impérieuse nécessité », indique Vivalia.

Le Dr. Pierre poursuit : « C’est une forme de quarantaine de l’hôpital pour faire retomber les risques. Nous avions également fait cela il y a quelques semaines à Libramont où cela avait bien fonctionné. »

Il n’en reste pas moins que ces cinq cas de Sars-Cov-2 développés entre les murs des CSL restent sous contrôle. « Aucun d’entre eux n’est aux soins intensifs. D’ailleurs, nous avons cinq patients en USI pour l’instant sur tous les sites de Vivalia. Un à Arlon, deux à Libramont, un à Marche et un dernier à Bastogne. Ce qui est très clair aujourd’hui est que les patients qui font des formes graves du Covid-19 sont non-vaccinés. Pour les autres, s’il y a quelques symptômes, cela se règle assez rapidement », conclut le directeur médical.

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG