Inauguration du Service Travaux de Ham-sur-Heure et de sa station CNG

Un bâtiment tout neuf.
Un bâtiment tout neuf. - Christophe Hennuy

Yves Binon, bourgmestre et échevin des Travaux explique pourquoi un nouveau Service Technique a vu le jour :

« Depuis que je suis en charge des Travaux, c’est-à-dire en 1994, nous savons que le bâtiment dédié aux Service technique à Nalinnes n’est pas adéquat. Au même titre que les écoles ou les centres sportifs, ce type de service a besoin de bâtiments corrects. »

Un long parcours…

En 2001, l’idée de construire un nouveau bâtiment est lancée et la même année, la Commune achète la Carrière de Cour-sur-Heure. Un endroit propice pour y déposer des matériaux et des terres issues des travaux. Les formalités pour obtenir un permis d’exploitation sont remplies.

En 2006, un auteur de projet est désigné pour lancer le nouveau Service Travaux. L’idée première est toutefois de réaménager le Service Travaux qui se trouvait à Nalinnes.

« Il y a eu plusieurs versions du projet sur Nalinnes. Mais il faut bien avouer que loger un Service Travaux en plein centre d’un village n’est pas très opportun. De plus, les contraintes urbanistiques faisaient augmenter le prix du projet… », précise le maïeur.

C’est finalement en 2017 que le permis de construire pour le Service Travaux à la Carrière de Cour-sur-Heure est octroyé. La même année, l’Administration sollicite ORES pour une étude en vue de l’extension du réseau de distribution de gaz afin de permettre l’alimentation du site et la pose de pompes CNG destinées à l’alimentation des véhicules communaux.

Le chantier commencera le 12 novembre 2018. C’est finalement en début d’année que les ouvriers ont totalement intégré le service et que les pompes CNG ont été mises en service. « On ne saurait pas être mieux que là », se réjouit Yves Binon. « De plus, il n’y a aucun désagrément pour la population sur ce site de 11 hectares. »

Pourquoi avoir opté pour le CNG ?

Le nouveau Service Technique de Ham-sur-Heure-Nalinnes s’est doté de pompes CNG.

En 2018, les nouveaux véhicules équipés de cette technologie étaient inaugurés, ce qui s’inscrivait dans la politique écoresponsable menée par les autorités de la Commune. Cela représente près de trente véhicules si l’on compte ceux de la Commune et du CPAS.

Comme l’explique M. Grifnée, Administrateur délégué d’ORES, « pour nous, la collaboration dans le cadre de la construction de cette station CNG destinée aux véhicules communaux est une première ! C’est l’occasion de mettre en avant notre expertise en accompagnant la commune tant sur le plan technique, via notre maîtrise des contraintes du réseau, qu’au niveau économique, via l’analyse des coûts liés à l’installation et des gains liés à l’utilisation de la station. »

Notre sélection vidéo
Aussi en CHARLEROI ET SA REGION