Intempéries: la Défense a terminé le nettoyage des zones sinistrées (vidéo)

Une trentaine d’agents du Service public de Wallonie, ont enfilé bénévolement leurs bottes et leurs gants pour évacuer les déchets emportés par le courant lors des inondations du mois de juillet. « Faites attention. Si vous voyez des bombonnes de gaz laissez-les sur place et venez me prévenir.

Elles ne sont peut-être pas sécurisées. Idem pour ce qui ressemble à de l’amiante », explique Emmanuel Gennart de la Direction des cours d’eau non navigables du SPW. Durant toute la journée, il va superviser les opérations, tout en prêtant main-forte pour évacuer les sacs avec la remorque de son tout-terrain.

Les bénévoles s’égaient le long de la berge, partiellement recouverte de ronces où se sont accrochés divers détruits dont les planches de bois cloutées, vestiges de barrières détruites par le flot. Quelques centaines de mètres plus bas, des militaires du 4e génie d’Amay s’activent pour faire traverser, par canots pneumatiques les détritus déjà collectés. Un camion militaire Unimog parvient à se frayer un chemin en aval, ce qui permet de soulager le transbordement par canot.

De leur côté, les camions des pompiers et de la protection civile évacuent les containers au fur et à mesure qu’ils se remplissent. C’est la première fois que bénévoles, militaires, pompiers et agents de la protection civile se retrouvent sur un même site à collaborer ensemble. Jusqu’à présent, ils s’occupaient de zones différentes. Mais ce vendredi marque le début du retrait des militaires, déployés maintenant depuis près de trois mois. Ils ont apporté une aide d’urgence. Maintenant, ils laissent la place à des entreprises privées pour poursuivre le nettoyage du lit de la rivière. Ils seront peut-être de retour au printemps si le besoin s’en fait sentir.

Aussi en REGION LIEGEOISE