Le café de Martine fermé par la police alors qu’elle fêtait un anniversaire

Elle dénonce une intervention dispoportionnée.
Elle dénonce une intervention dispoportionnée. - Facebook

Plusieurs zones de police étaient mobilisées vendredi soir pour une opération de contrôle dans plusieurs cafés dans la région de Temse, au sud de la province d’Anvers. Au total, six établissements ont été contrôlés et, selon le commissaire Katty De Bruyn, des infractions ont été constatées à chaque fois.

L’objectif était de s’assurer que les clients ne consommaient pas de drogue et que les mesures sanitaires étaient respectées. Mais ce n’était pas le cas et un des cafés a même été fermé sur le champ. Au grand dam de sa gérante, qui a dénoncé sur Facebook une « démonstration de force » de la police.

Il faut dire que la police a mis fin à l’anniversaire de sa fille, qui célébrait son 25e anniversaire. « Toute la rue a été fermée, les policiers sont intervenus avec une trentaine d’agents », explique Martine Vlaminck au Nieuwsblad.

En réalité, le ton est rapidement monté une fois les policiers sont place et le mari de la gérante s’est rebellé. Il a refusé de coopérer, et s’est montré agressif. Il a été interpellé. Mais le couple envisage de porter plainte : « La manière dont mon mari a été traité durant son interpellation… On ne peut pas laisser passer ça ».

Du côté de la police, on explique que le café en question n’était pas spécialement visé mais qu’il a été contrôlé dans le cadre de l’opération, comme les autres.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Tamise (Flandre orientale)province d'Anvers
Aussi en Faits divers