Le Samusocial ouvre un centre de 70 places de transit à Molenbeek

Le Samusocial ouvre un centre de 70 places de transit à Molenbeek
Belga image

Celui-ci comporte des places pour Mineurs Étrangers Non Accompagnés (MENA), un public fragilisé prioritaire pour lequel des places arrivaient également à manquer depuis peu.

Les équipes mobiles d’aide du Samusocial sont venues en aide ces dernières semaines à des dizaines de personnes - de 50 à 100 - qui dormaient devant le Petit Château, faute de places libres dans le réseau d’accueil pour demandeurs de protection internationale de l’agence fédérale Fedasil.

«Depuis la crise afghane fin août, on relevait des situations de personnes souhaitant demander l’asile qui se trouvaient dans le quartier Nord, sans aucune possibilité d’hébergement», remarque Sophie Sabatier, coordinatrice de l’équipe mobile Gare du nord du Samusocial. «Ces dernières semaines, la situation a pris une ampleur inquiétante, renforcée par l’entrée dans l’hiver et la chute des températures. (...) Devant le Petit Château, on distribue nourriture, couvertures, repas et boissons chaudes, mais on se trouvait jusqu’à ce jour fort démunis de ne pouvoir proposer un abri au chaud alors que les nuits commencent à être froides».

C’est dans ce contexte que le Samusocial et Fedasil ont négocié l’ouverture de ce nouveau centre à Molenbeek-Saint-Jean, dans un ancien centre pour femmes de Samusocial, qui a fait l’objet d’un déménagement dans le cadre d’une réorganisation des lieux d’accueil. Il s’agissait initialement d’une maison de repos.

L’hébergement est destiné aux primo-arrivants qui viennent d’introduire une demande d’asile et de passer le filet médical incluant le dépistage Covid, mais qui attendent de se voir attribuer une place longue durée dans un centre d’accueil Fedasil classique. L’accueil répond ici à une logique humanitaire de mise à l’abri des personnes.

Ce nouveau lieu d’accueil de transit dispose de lits pour des personnes isolées, pour des familles ainsi que pour des MENA.

Une équipe interdisciplinaire a été chargée de l’encadrement et de l’accompagnement des résidents. Ils pourront bénéficier entre ces murs de repas, d’une permanence médicale et d’un service vestiaire pour l’habillement.

En plus de sa mission d’hébergement des personnes sans-abri au niveau régional, le Samusocial est déjà mandaté par Fedasil pour gérer l’accueil de demandeurs de protection internationale au travers de deux centres. Un lieu de 350 places a ainsi été ouvert en 2015 à Neder-Over-Hembeek et a été transféré il y a environ un an rue Froissart à Etterbeek. Un autre centre d’accueil pour 250 demandeurs d’asile a été inauguré il y a tout juste un an, le 10 décembre 2020, à Koekelberg.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES