Omicron dominant en Belgique: «La fin d’année aura probablement un impact»

Omicron dominant en Belgique: «La fin d’année aura probablement un impact»
Belga

Entre le 22 et le 28 décembre, 7.819 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, soit une nouvelle hausse, de 11 %, par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l’Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi en fin de matinée. Depuis le début de la pandémie en Belgique, plus de 2,1 millions d’infections par le coronavirus ont été diagnostiquées.

En chiffres absolus, sur la période écoulée, c’est la Flandre qui comptabilise le plus grand nombre de cas confirmés (27.721 cas, soit 51 % des nouvelles contaminations), suivie par la Wallonie (16.456, 30 %) et Bruxelles (9.064, 17 %).

«Le variant Omicron est responsable d'environ 85 % des infections », explique le biostatisticien Geert Molenberghs (UHasselt et KU Leuven) à nos confrères du Nieuwsblad. « Cela signifie que seulement un nouveau cas sur sept est encore dû au variant delta, contre six à Omicron. »

L’expert s'attend à ce que l'augmentation se poursuive dans les semaines à venir. « Cela dépend beaucoup des contacts. La fin d’année aura probablement un impact. Mais nous ne pouvons pas encore estimer l'effet exact », conclut-il.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique