Mouscron: voilà enfin la septième édition du festival du film durable

«Animal», c’est le nouveau film de Cyril Dion, qui avait marqué les esprits en 2015 avec «Demain»...
«Animal», c’est le nouveau film de Cyril Dion, qui avait marqué les esprits en 2015 avec «Demain»... - DR

Initialement prévue en janvier 2021, la septième édition du festival du film durable « Ma Terre For&Ver » se voulait d’abord plus estivale, en étant reportée au mois de juin. Les nuages du Covid ne s’étant pas dissipés, à l’époque, l’événement a à nouveau été décalé.

Le dernier festival «Ma Terre For&Ver» remonte à 2020...
Le dernier festival «Ma Terre For&Ver» remonte à 2020... - N. RZ.

En espérant que ce soit la bonne, cette fois... Concrètement, sauf nouveau bouleversement, ce rendez-vous cinématographique basé sur la transition écologique et le développement durable se tiendra du jeudi 27 au dimanche 30 janvier 2022.

Au menu : dix projections (dont des projections scolaires ou spécifiquement destinées aux enfants), sept films, un concours de courts métrages, une journée spéciale nature, des animations pour tous les âges mais aussi, surtout, des échanges et des rencontres très enrichissants avec les réalisateurs.

La programmation

Le jeudi 27 janvier 2022, à 19h30, c’est le film « Champs de luttes, semeurs d’utopie » (de Mathilde Syre, 2020, 73 minutes) qui aura l’honneur d’ouvrir le festival.

Le périple de l’Indonésienne Melati à travers le monde sera évoqué le vendredi 28 janvier, à 19h30, dans « Bigger than us » (de Flore Vasseur, 2021, 96 minutes).

Petit détour par... la cité des Hurlus pour une projection spéciale « nature », le samedi 29 janvier, à 10h30, avec le film documentaire « La nature... à Mouscron aussi ! » (de Denis Devos, 2021, 50 minutes).

Le samedi 29 janvier, à 16h30, le film « Marche avec les loups » (de Jean-Michel Bertrand, 2018, 88 minutes) s’intéressera à ces canidés qui ont toujours fasciné.

Après le succès de « Demain » qui avait marqué les esprits en 2015, voilà « Animal » (de Cyril Dion, 2021, 105 minutes). Il sera projeté le samedi 29 janvier, à 19h30.

La projection spéciale « enfants » est quant à elle fixée au dimanche 30 janvier, à 10h30. Les petits bouts pourront apprécier le programme de quatre courts métrages « Les mal-aimés » (d’Hélène Ducrocq, 2021, 40 minutes).

Le dimanche 30 janvier, à 14h30, vous découvrirez la vie de Stéphanie qui a tout plaqué pour réaliser son rêve et vivre plus près de la nature, dans « Jeune bergère » (de Delphine Détrie, 2019, 91 minutes).

Comme le veut la coutume, ancrée depuis plusieurs éditions maintenant, c’est la session consacrée au concours de courts métrages qui va venir clôturer le festival. Elle est prévue le dimanche 30 janvier, à 17h30.

Gratuit... ou presque

Toutes les projections du festival seront organisées au cinéma « For&Ver » situé dans la rue de la Marlière, à Mouscron.

Tout se passera au cinéma «For&Ver» de la rue de la Marlière...
Tout se passera au cinéma «For&Ver» de la rue de la Marlière... - N. RZ.

Comme les années précédentes, le festival est offert gratuitement aux citoyens. Pour pouvoir apprécier l’un ou l’autre film, il est simplement demandé d’amener une denrée non périssable en faveur de la Banque Alimentaire.

Cette année, il sera également possible de gâter nos amies les bêtes. Les participants qui le souhaitent peuvent ainsi amener une denrée pour les animaux.

Votre court métrage sera-t-il le meilleur?

Sept participants l’an dernier.
Sept participants l’an dernier. - DR

Et si vous passiez derrière la caméra cette fois ? Si vous souhaitez participer au concours de courts métrages organisé dans le cadre du festival « Ma Terre For&Ver », il n’est pas trop tard...

La date du festival ayant été repoussée, celle de la clôture de la remise des projets a subi le même sort. Concrètement, vous avez jusqu’au 17 janvier 2022 à minuit pour remettre vos créations.

Avec votre smartphone ou une caméra dernière génération, il vous suffit de réaliser un court métrage de maximum cinq minutes, la seule condition étant qu’il aborde le développement durable (et ça peut concerner tous ses aspects : biodiversité, emploi, sports, énergie, mobilité, alimentation, éducation, inégalités réduites...).

L’an dernier, sept mini-films ont été présentés et c’est celui proposé par l’ASBL « Le Part’Age » et David Vanderdoodt, sur la problématique des déchets et du tri, qui avait remporté le premier prix.

Le jeu en vaut la chandelle puisqu’il y a un an de cinéma offert (deux places par mois pendant un an) au grand gagnant.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Mouscron (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MOUSCRON