Football: Pierre François démissionne de son poste de CEO de la Pro League

Football: Pierre François démissionne de son poste de CEO de la Pro League
Photo News

Pierre François a présenté sa démission, avec effet immédiat, comme directeur général de la Pro League. Une démission acceptée lundi par le Conseil d’Administration.

Pierre François devait rester à son poste jusqu’à la nomination d’un nouveau CEO, mais a souhaité démissionner de manière anticipée, a communiqué la Pro League lundi.

Cette démission intervient alors que Wouter Vandenhaute, président d’Anderlecht, et Vincent Mannaert, CEO du Club de Bruges, ont obtenu un mandat spécial qui court jusqu’au 30 juin, pour préparer l’avenir du football belge.

«J’ai tout donné durant ces sept années pour le football belge et j’étais prêt à assurer la continuité jusqu’à l’arrivée de mon successeur, mais avec le mandat spécial de Wouter Vandenhaute et Vincent Mannaert, ce n’est plus nécessaire», a expliqué Pierre François, 66 ans, dans le communiqué de la Pro League.

«Un nouveau processus est initié et je n’entends pas pour quelques mois m’accrocher à un mandat quand la relève est déjà là. Je suis heureux et fier d’avoir pu servir le football belge pendant toutes ces années et resterai disponible à l’avenir. Il est trop tôt aujourd’hui pour dresser un bilan de ces 7 années mais suis certain qu’il sera jugé de façon positive».

Directeur général du Standard de Liège de 2003 à 2012, il était devenu directeur de la Pro League en 2015. Pierre François avait annoncé quitter son poste en juin prochain et la Pro League avait initié la procédure pour son remplacement.

Le Conseil d’Administration de la Pro League a en effet approuvé lundi «à l’unanimité le mandat spécial octroyé à Wouter Vandenhaute et Vincent Mannaert lors de l’Assemblée Générale du 10 janvier. Avec ce mandat temporaire, qui court jusqu’au 30 juin, ils doivent contribuer à préparer l’avenir du football belge», explique-t-on dans le communiqué de la Pro League.

«En premier lieu, le mandat doit permettre de restaurer la confiance dans notre football, tant en interne qu’en externe. La Pro League est devant des mois difficiles. Elle doit trouver un nouveau CEO et un nouveau président, et intensifier les discussions avec les autorités concernant la sécurité dans les stades, la lutte contre le racisme, la gestion et les conséquences du Covid, et les nouvelles règles (para)fiscales. Dans les semaines à venir, Wouter, avec le soutien total de Vincent, prendra le lead dans les relations externes et la communication de la ligue».

Le football belge est surtout confronté à l’opération «Mains Propres» contre la fraude et la corruption dans le football belge qui a conduit au renvoi de 57 personnes devant la justice.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anderlecht (Bruxelles-Capitale)Bruges (Flandre occidentale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en FOOTBALL