18 mois requis pour un homme qui a frappé ses compagnes, à Jemeppe et Viroinval

Le prévenu était déjà connu de la justice.
Le prévenu était déjà connu de la justice. - Imageglobe (prétexte)

Le parquet de Namur a requis ce lundi une peine de 18 mois de prison à l’encontre d’un homme qui a frappé et menacé plusieurs de ses compagnes, endommageant également le véhicule de l’une d’elles.

Le 9 janvier 2018 à Jemeppe-sur-Sambre, l’homme a donné un coup de boule à sa compagne alors que le couple était en train de se séparer. Celle-ci a eu le nez cassé et a subi une incapacité de travail du 10 au 22 janvier.

À Viroinval, le 3 novembre de la même année, il a porté trois coups au visage d’une autre compagne, lui cassant une dent. Le lendemain, il a détruit le rétroviseur du véhicule de la même personne, après l’avoir menacée par SMS.

Le prévenu a été condamné à 5 ans de prison en 2020 pour extorsion. Il a déjà été condamné par le passé pour des vols avec violence et des infractions à la loi sur les stupéfiants.

Le parquet a donc requis ici 18 mois de prison à son encontre. La défense plaide l’acquittement pour les menaces et invoque le dépassement du délai raisonnable pour les autres préventions. Elle demande en outre l’indulgence du tribunal, étant donné que le prévenu n’a plus droit à une peine assortie d’un sursis.

Le tribunal rendra son jugement le 14 mars.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers