Un bébé mortellement blessé dans une crèche: l’exploitante arrête la garde d’enfants

Un bébé mortellement blessé dans une crèche: l’exploitante arrête la garde d’enfants
Belga

Jeudi matin, l’UZ Gent avait informé le procureur du parquet gantois qu’un bébé avait subi un grave traumatisme cérébral dans des circonstances peu claires. La victime avait été emmenée aux urgences la veille, après un appel de la crèche de Mariakerke.

Jeudi, le parquet de Flandre orientale avait désigné un médecin légiste et le juge d’instruction avait fait fermer l’établissement. Une enquête approfondie y a eu lieu et trois responsables y ont été interpellées : la directrice, son père et une employée. Ils ont comparu vendredi devant le juge d’instruction à Gand.

Ce dernier a placé le père sous mandat d’arrêt pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, sans intention de la donner. Sa fille a, elle, été libérée sous conditions, mais est soupçonnée d’homicide involontaire. « Ma cliente n’était pas présente au moment des faits », a indiqué Me Han Vervenne. « Son père et l’employée l’étaient, mais elle ne sait rien de ce que son père a déclaré lors de l’enquête. Elle coopère pleinement avec l’instruction, mais pour elle, il est déjà certain qu’elle va cesser ses activités de garde d’enfants. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers