Yves Van Laethem: «Cette situation ne nous inquiète pas mais il faut rester prudent»

Yves Van Laethem: «Cette situation ne nous inquiète pas mais il faut rester prudent»
Belga

« Aujourd’hui, si on ne peut pas dire qu’on est débarrassé du coronavirus, la situation n’est néanmoins plus préoccupante ».

Une hausse est bien perceptible en ce moment en Belgique, trois semaines après le passage du code rouge au code orange mais c’était attendu, notamment en raison de la reprise d’une série d’activités, comme la vie nocturne, par exemple, poursuit Yves Van Laethem.

« Cette situation ne nous inquiète pas mais il faut rester prudent », estime-t-il, ajoutant que le maintien de la procédure de testing va continuer encore un temps à être importante. « Ce rebond devrait être limité tant dans le temps que dans l’ampleur », espère-t-il.

Le virus circule encore beaucoup, notamment chez les quadragénaires (en pourcentage) et chez les plus de 20 ans (en chiffres absolus), insiste le porte-parole.

Le rebond observé les derniers jours quant au nombre de nouveaux cas concerne exclusivement la Flandre --la province d’Anvers connaît une hausse de 32 %, la Flandre-Orientale de 31 %, le Limbourg de 28 % et le Brabant flamand de 21 %--, alors que Bruxelles est stable (0 %) et que la diminution de cas se poursuit en Wallonie (-21 % dans le Hainaut, -20 % en province de Namur, -16 % en province de Luxembourg, -15 % en Brabant wallon).

Le variant Omicron BA.2 représentait sur la semaine écoulée 52,7 % des cas, le BA.1 47,3 %.

La Chambre a donné hier/jeudi son feu vert à la sortie de la situation d’urgence épidémique.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique