Coronavirus en Belgique: le variant Delta a pratiquement disparu, indique Van Ranst

Coronavirus en Belgique: le variant Delta a pratiquement disparu, indique Van Ranst
Belga

L’omicron représente donc la plupart des contaminations actuelles, selon les données du laboratoire de référence à Louvain.

Nonante pour cent des infections sont dues aujourd’hui à la version BA.2 du variant omicron. Dix pour cent des contaminations proviennent de la version BA.1, la première forme d’omicron apparue en Belgique.

«Je suis content que le delta ait disparu. Cela réduit le risque de voir des gens tomber gravement malades», a commenté Marc Van Ranst.

La semaine passée, quelques cas d’un nouveau variant ont été rapportés dans plusieurs pays d’Europe, qui résulterait d’une combinaison entre l’omicron et le delta. Aucun cas de ce type n’a été détecté à Louvain. Mais il existe bien en Belgique des formes combinant les deux versions de l’omicron. Les protéines «spike» proviennent de la BA.2, alors que d’autres composantes du virus sont issues de la BA.1.

«Il est rare que des personnes soient contaminées simultanément avec deux versions, mais cela reste possible. Si cela se produit, et qu’une cellule est infectée avec les deux différents virus, les gènes peuvent être échangés. Une nouvelle recombinaison se produit alors, comme cela s’est vu avec BA.1 et BA.2», explique M. Van Ranst.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Louvain (Brabant flamand)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique