Un peu plus de 2.000 enfants ukrainiens inscrits dans les écoles francophones

La petite Maria, 8 ans, est arrivée d’Ukraine il y a quelques jours avec sa maman et son petit frère d’un an.
La petite Maria, 8 ans, est arrivée d’Ukraine il y a quelques jours avec sa maman et son petit frère d’un an. - D.R.

Vingt-trois pour cent de ces enfants sont scolarisés dans l’enseignement maternel, 49 % dans le primaire et 28 % dans le secondaire, selon les chiffres fournis aux députés.

Sur ces plus de deux mille enfants, les deux tiers sont scolarisés en Wallonie, le reste à Bruxelles.

« L’afflux (d’élèves ukrainiens) dans les écoles reste gérable et maîtrisable », a assuré Mme Désir.

À l’heure actuelle, 12.442 réfugiés ukrainiens âgés de 3 à 18 ans se sont signalés auprès des autorités belges.

Celles-ci ont convenu d’un partage de ces réfugiés entre nord et sud du pays selon une clé de répartition 60/40, ce qui devrait logiquement porter à quelque 5.000 le nombre d’enfants ukrainiens à accueillir dans les écoles de Wallonie et de Bruxelles.

Devant les députés, la ministre a toutefois expliqué que beaucoup de réfugiés ukrainiens envisageaient un retour rapide dans leur pays.

Dans cette optique, ceux-ci n’ont dès lors pas tous la volonté d’inscrire leurs enfants dans les écoles belges, mais plutôt de favoriser pour eux l’enseignement à distance en langue ukrainienne.

Les autorités de Kiev ont en effet mis sur pied plusieurs programmes éducatifs en ligne pour assurer une certaine continuité des apprentissages à leurs jeunes malgré l’invasion russe.

Dans l’enseignement néerlandophone de Flandre et de Bruxelles, ce sont actuellement 2.983 enfants ukrainiens qui sont inscrits, ressort-il de chiffres publiés mardi par le ministre de l’Education Ben Weyts (N-VA).

Il s’agit plus précisément de 824 enfants inscrits dans l’enseignement maternel, dont deux dans l’enseignement spécialisé. L’enseignement primaire néerlandophone compte 1.419 élèves ukrainiens (dont un dans l’enseignement spécialisé) et l’enseignement secondaire 740.

Lors du premier jour de classe après les vacances de Pâques, les écoles néerlandophones ont accueilli 1.827 enfants ukrainiens. Il y en a donc un bon millier de plus, une semaine après.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde