NBA : les Heats de Miami s’imposent à Boston et reprennent l’avantage (vidéo)

NBA : les Heats de Miami s’imposent à Boston et reprennent l’avantage (vidéo)
AFG AFP

Miami, privé en cours de route de Jimmy Butler, a produit un énorme effort collectif dans le sillage de Bam Adebayo, au réveil surpuissant, pour remporter la troisième joute de finale de conférence Est à Boston (109-103), samedi en play-offs NBA.

Quelle bataille que ce duel entre Heat et Celtics ! Difficile de savoir qui en sortira vainqueur, les Floridiens menant désormais 2 à 1 avec de nouveau l’avantage du parquet, mais l’intensité est telle que les organismes ne sont pas épargnés.

Les allers-retours aux vestiaires n’ont pas manqué dans cette rencontre. De Kyle Lowry, en délicatesse avec un ischio-jambier, à Jayson Tatum, victime d’un choc à l’épaule droite, en passant par Marcus Smart qui a hurlé quand sa cheville droite a plié à l’intérieur sous le poids de Lowry, mais a serré les dents pour revenir en jeu.

Jimmy Butler (8 pts), en proie a une inflammation récurrente du genou, n’a lui pu disputer la seconde période. Sans son leader, qui est aussi son meilleur marqueur, Miami a énormément souffert dans le second acte, mais néanmoins réussi à tenir la distance, après une entame de match tonitruante, qui l’a vu remporter le premier quart-temps (39-18).

L’avance floridienne a culminé à 26 unités au deuxième et Bam Adebayo y a été pour beaucoup en marquant 16 de ses 31 points (15/22 aux tirs, 10 rbds, 6 passes, 4 interceptions, 1 contre).

«J’ai pris sur moi»

«Lors des deux premiers matches, mon équipe dépendait de moi et je ne me suis pas montré. J’ai pris sur moi pour aller chercher la victoire», a commenté le pivot, plus mis à contribution sur cette rencontre, après avoir été sous-utilisé.

«Il a fait à sa façon ce que Jimmy sait faire, pour nous permettre de gagner. Et cela ne s’est pas réduit au scoring, il a fait énormément de choses pour qu’on reste bien organisés, pour faciliter le jeu, tout en défendant comme il sait le faire face à une équipe qui propose un gros défi», lui a rendu hommage Erik Spoelstra, qui a trouvé le bon ajustement.

Le coach de Miami n’avait en revanche pas prévu le couac Butler. Mais il ne lui a pas fallu beaucoup de mots pour pousser ses joueurs à redoubler d’énergie en l’absence de la star, car l’ADN du Heat a pour génome premier la combativité.

Non pas que Boston en soit dépourvu, bien au contraire, mais le supplément d’âme était du côté du Heat, qui n’a pas perdu trop ses moyens, même quand Jaylen Brown était intenable dans le dernier quart-temps, avec ses «splash» donnant l’impression que le cercle était de la taille d’un océan. Auteur de 14 points dans cette période, il a fini avec 40 (14/20 aux tirs, 9 rbds).

Tatum défaillant

A moins de trois minutes de la fin, les C’s recollèrent ainsi à une unité (93-92) et on ne donnait pas cher de la peau du Heat. Mais Max Strus (16 pts) a répondu, lui aussi avec un tir primé, puis Adebayo avec un shoot «clutch» au buzzer des 24 secondes, avant que PJ Tucker (17 pts, 7 rbds, 3 interceptions) et Victor Oladipo, lui aussi remarquable en défense avec 4 interceptions, mettent des lancers francs précieux.

Ainsi le Heat a-t-il tenu bon, tout en faisant sans ses deux meilleurs artilleurs, car si Butler a fini par voir la performance des siens du banc, Tyler Herro était bien présent, mais ses 8 points (4/15) ont une nouvelle fois illustré ses difficultés du moment.

Heureusement pour Miami, le meilleur attaquant d’en face, Jayson Tatum, est aussi passé à côté de son rendez-vous (10 pts, 3/14, 6 rbds, 4 passes). Preuve supplémentaire qu’il est décidément bien difficile de briller d’un match à l’autre, dans cette joute extrêmement serrée.

Les Celtics, qui ont néanmoins pu compter sur Al Horford (20 pts, 14 rbds) et le guerrier Marcus Smart (16 pts, 7 passes) pour presque réussir leur come-back, devront rebondir dès lundi en leur TD Garden, s’ils veulent prendre leur revanche sur la finale de conférence 2020, perdue face au Heat dans la bulle d’Orlando.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en NBA