Triple meurtre dans une maison à Kessel-Lo: le mystère reste entier...

Triple meurtre dans une maison à Kessel-Lo: le mystère reste entier...
Belga

Il concerne la résidente de la maison de 54 ans, Anita, son fils cadet de 23 ans, Wesley P., et un ami de la famille de 47 ans.

C’était l’une des victimes qui a appelé la police après avoir été poignardée pendant la nuit. Les enquêteurs n’écartent aucune piste – allant du drame familial aux meurtres. Selon le Nieuwsblad, l’importante présence policière, avec notamment la présence d’un hélicoptère, laisse entendre que les forces de l’ordre sont toujours à la recherche d’un ou de plusieurs auteurs présumés.

Hormis l’identification des victimes, le parquet n’a pas été en mesure de fournir d’autres informations. « L’enquête est loin d’être terminée et prendra beaucoup de temps », a expliqué sa porte-parole Sarah Callewaert.

Les trois corps ont été découverts dans la nuit de vendredi à samedi par des policiers appelés dans une maison de la Zavelstraat à Kessel-Lo, un quartier de Louvain. Les premiers résultats ont montré que les trois victimes avaient été poignardées à mort. Les voisins avaient entendu les aboiements des quatre chiens de la maison et des coups sourds venant de la maison vers 3 heures du matin, heure à laquelle l’appel à la police avait également eu lieu.

Les animaux étaient couverts de sang lorsque la police est arrivée et un des chiens a également été blessé, selon HLN. Les quatre animaux de compagnie ont été transférés à la protection animale de Malines.

« Cela a dû mal tourner à un moment donné… »

Selon des voisins, la mère de famille, Anita, habitait dans la maison avec le plus jeune de ses trois fils, Wesley, et deux de ses amis. Le père de famille est décédé quelques années plus tôt, et ses deux autres fils ne vivaient plus dans la maison.

« Le mari d’Anita a été tué dans un accident la veille de Noël en 1999, elle est seule depuis », raconte un proche au Laatste Nieuws. « Ça n’a pas été facile avec ses trois fils », Kevin, Jordy et Wesley.

« Anita était trop gentille et permettait tout. Nous avons dû appeler plusieurs fois la police pour des nuisances sonores notamment » expliquent des riverains, interrogés par nos confrères flamands. Selon d’autres voisins, les enfants pourraient avoir eu des problèmes de drogue. « Cela a dû mal tourner à un moment donné… », souffle-t-on dans le voisinage au Nieuwsblad.

Belga

Les deux enfants d’Anita qui ne vivaient plus avec elles ont réagi chez nos confrères du Nieuwsblad. « Je suis sous le choc. Ça ne peut pas être vrai », explique Jordy. Pour Kevin, l’aîné, sa « maman était trop bien avec tout le monde, ça lui a été fatal ».

En tout cas, le mystère demeure toujours entier à l’heure d’écrire ces lignes.

La police a quitté les lieux sur le coup de 18 heures, la maison du drame a été scellée. Une autopsie des corps des trois victimes doit avoir lieu lundi.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique