Voile: Denis Van Weynbergh blessé sur le Vendée Arctique, chahuté par la météo

Vendée Arctique
Vendée Arctique

Avis de tempête sur le Vendée Arctique ! Ecourtée dans un premier temps, l’épreuve qualificative pour le prochain Vendée Globe a carrément été arrêtée vendredi en fin de journée, en raison de phénomènes météorologiques qui s’enchaînent et deviennent de plus en plus menaçants sur le sud de l’Islande. « La dépression est bien là, et certains vont avoir du mal à atteindre la porte Islande, et c’est pour ça que nous avons choisi d’en rester là », a expliqué le directeur de course Francis Le Goff.

Dalin déclaré vainqueur

À ce moment, Charlie Dalin (Apivia) a été déclaré vainqueur de cette épreuve écourtée, où il a devancé Jérémie Beyou (Charal) de près de 4 heures, et Thomas Ruyant (LinkedOut), arrivé encore 3 bonnes heures plus tard. Mais à ce moment, une vingtaine de skippers étaient toujours occupés à se démener face à des rafales de vent allant jusqu’à 60 nœuds, et dans une mer de plus en plus formée, pour rejoindre l’arrivée et se mettre à l’abri.

Trois abandons samedi matin

Samedi matin, trois concurrents ont renoncé, et non des moindres : Arnaud Boissière (La Mie Câline), Isabelle Joschke (MACSF), et ensuite Manuel Cousin (Groupe Sétin). Boissière a choisi de faire demi-tour et de mettre le cap sur les Sables d’Olonne, d’où la course était partie dimanche dernier.

Arrivée en vue pour Van Weynbergh

Alors qu’il était pointé à moins de 20 milles de la Porte d’Islande, on a appris que Denis Van Weynbergh se démenait avec courage à bord de son Imoca 60 « Laboratoires de Biarritz ». « Denis s’est fait une déchirure musculaire et nous devrions en savoir davantage son sur son état dans les heures qui viennent », nous a communiqué un membre de l’équipe de bénévoles formée autour du Brabançon-Wallon qui vise une participation au prochain Vendée Globe (2024).

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Omnisports