Suicide d’une ado de 14 ans après un viol: le tribunal renvoie vers les assises

Suicide d’une ado de 14 ans après un viol: le tribunal renvoie vers les assises

C’est ce qu’a estimé jeudi le tribunal correctionnel de Gand, qui s’est déclaré incompétent pour statuer sur la culpabilité des deux prévenus majeurs. Les parties peuvent encore faire appel du jugement.

Le 15 mai 2021, une adolescente de 14 ans a été agressée sexuellement dans le cimetière gantois et les images de son agression ont été diffusées sur les réseaux sociaux. La victime aurait vu les images et s’est suicidée quatre jours après le viol.

La police avait interpellé cinq suspects, dont trois mineurs d’âge. Les deux suspects majeurs ont été arrêtés pour viol, attentat à la pudeur et prise ou diffusion d’images d’une personne commettant un acte sexuel explicite et dont la vie privée pourrait être violée. La chambre du conseil n’a cependant retenu que la prévention d’attentat à la pudeur. Les trois suspects mineurs ont été renvoyés devant le tribunal de la jeunesse.

Selon l’enquête, rien n’indique qu’un viol collectif a été commis dans le cimetière. La chambre du conseil avait aussi estimé que l’agression sexuelle et le suicide ne pouvaient être reliés directement. Lors de l’introduction du procès en mars, le tribunal correctionnel de Gand avait toutefois ajouté que les deux prévenus devraient répondre d’une éventuelle circonstance aggravante, à savoir la mort de la victime.

Le ministère public avait requis à l’encontre des prévenus une peine de prison assortie d’un sursis probatoire. Selon lui, le lien entre le viol et le suicide n’est pas prouvé à suffisance. La défense avait, elle, mis en avant que la victime aurait eu des pensées sombres avant les faits.

Le tribunal correctionnel de Gand a jugé au contraire jeudi qu’un lien de causalité existait entre l’agression sexuelle et le suicide, et s’est dès lors déclaré incompétent. L’affaire devrait être jugée devant la cour d’assises de Gand mais les parties peuvent encore interjeter appel contre le jugement.

Toute personne ayant des idées suicidaires peut contacter la ligne d’écoute du Centre de Prévention du Suicide au 0800 32 123 (elle est anonyme, gratuite et disponible 24h/24). Plus d’infos sur www.preventionsuicide.be.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Gand (Flandre orientale)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Belgique