La suspension de Vanhaezebrouck confirmée en appel: trois matchs dont un effectif

La suspension de Vanhaezebrouck confirmée en appel: trois matchs dont un effectif
PhotoNews

Par contre, le président du Beerschot, Francis Vrancken, a été acquitté pour ses déclarations à l’égard de l’arbitre Nathan Verboomen.

Cette sanction fait suite au comportement du coach gantois après son exclusion lors du match contre Genk. Le Conseil disciplinaire a jugé que ses déclarations dans les médias concernant Bertrand Layec, le chef des arbitres, ne relevaient pas de la liberté d’expression et que son comportement lors de son renvoi au vestiaire était inacceptable «C’est une honte» a crié le coach des Buffalos à l’encontre de l’arbitre Verboomen, qui a tout entendu.

Pour le Conseil disciplinaire, Vanhaezebrouck méritait la suspension de deux jours de match avec sursis et l’amende de 2000 euros qui l’accompagne pour avoir mis en doute l’intégrité du chef des arbitres: «Cet homme est un gros menteur».

Pour sa part, Vrancken a été acquitté pour la deuxième fois après que le procureur fédéral a fait appel de la décision du Conseil disciplinaire. Le président du Beerschot avait fait allusion aux liens entre l’Antwerp et l’entreprise pour laquelle travaille Verboomen. Selon Vrancken, cette situation a créé «un sentiment de partialité». Le Conseil n’a pas considéré ses déclarations comme punissables parce qu’elles étaient fondées sur un fait objectif, qui prêtait à discussion. En outre, le président des Rats n’avait pas pris de position catégorique sur le conflit d’intérêts.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Genk (prov. de Limbourg)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Division 1A