Golf: la Ligue saoudienne s’invite à la Ryder Cup

PhotoNews
PhotoNews

Devenir capitaine de l’équipe de Ryder Cup est considéré comme un honneur suprême pour les golfeurs du monde entier. Que ce soit du côté américain, ou européen. Quand il avait été désigné en mars dernier pour prendre en main l’équipe européenne de Ryder Cup qui tentera de récupérer le fameux trophée en septembre 2023 sur le parcours italien du « Marco Simone Golf and Country Club » (Rome), Henrik Stenson n’avait pas manqué d’exprimer sa reconnaissance pour la confiance placée en lui.

Premier Suédois capitaine

Premier Suédois nommé capitaine pour l’Europe, Henrik Stenson avait un long passé dans cette compétition biennale qui oppose golfeurs américains et européens constitués en équipes de douze joueurs. Il a contribué à la victoire des Européens lors de trois de ses cinq apparitions (2006, 2014 et 2018) et avait acté comme vice-capitaine déjà en 2020.

Mercredi, l’ancien nº2 mondial (il est actuellement 171e au ranking mondial), qui a notamment remporté le British Open 2016, a cependant été dépossédé de ce titre « avec effet immédiat ». Une décision suffisamment rare, et en l’occurrence empreinte de fermeté, qui a très vite trouvé sa justification dans le circuit LIV qui empoisonne depuis quelques mois le golf mondial.

De quoi s’agit-il ? D’une Ligue dissidente, soutenue par l’Arabie saoudite à grands renforts de dizaines de millions de dollars, et qui propose des prize-money encore plus énormes à l’issue de tournois plus courts : ramenés sur trois jours (54 trous et lieu des 72 traditionnels).

Stenson rattrapé par les Saoudiens

Alors que des médias ont rapporté qu’Henrik Stenson allait rejoindre cette Ligue – sans que le principal intéressé ne confirme cette nouvelle –, les responsables de la Ryder Cup ont publié un communiqué dans lequel ils ont dit en substance : « Compte tenu des décisions prises par Henrik en relation avec sa situation personnelle, il est devenu évident qu’il ne pourrait pas remplir certaines conditions contractuelles obligatoires envers Ryder Cup Europe. »

Une décision cohérente, quand on sait que la participation au tournoi inaugural de cette Ligue saoudienne a récemment valu aux golfeurs européens y ayant pris part une exclusion de trois tournois du circuit européen (DP World Tour). Or, être membre du DP World Tour est une condition sine qua non pour pouvoir faire partie de l’équipe européenne de Ryder Cup.

Joueurs exclus

Parmi ces joueurs engagés dans cette nouvelle Ligue dirigée par l’ex-nº1 mondial Greg Norman, on peut citer les noms de Sergio Garcia ou Graeme McDowell, ainsi que Phil Mickelson ou Dustin Johnson du côté américain. La mise à l’écart d’Hendrik Stenson – dont le remplaçant n’est pas encore connu –, illustre de façon très spectaculaire le malaise qui règne au sommet d’un golf mondial visiblement ébranlé par les sommes somptuaires qui y circulent, et la soif visiblement inextinguible de certains joueurs bien décidés à en amasser le plus possible avant de perdre leur « momentum »…

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Omnisports